Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 mars 2007

2000 + 2002 + 2004 = 2007 !

2000, c’est l’année du quinquennat. En faisant coïncider le mandat du Président avec celui des parlementaires, il ne pouvait arriver que ce qui arriva: les partis politiques se sont emparé du scrutin présidentiel, dénaturant l’esprit de notre constitution. Ceux qui se réclament aujourd’hui d’une VIème République (ou du Vème modifiée…) ne seraient sans doute pas si nombreux si cette réforme n’avait été adoptée.

medium_Chirac_4.2.jpg

2002, création de l’UMP, solution de tous les maux… Belle opération ! Avant, il y avait RPR et UDF, maintenant il y a l’UMP et l’UDF, le gaullisme en moins, ou largement dilué dans une formation néolibérale que les Français avaient pourtant rejetée en 1988 après deux ans de gouvernement (Thatcher était à la mode…). l’UDF, avec ses quelques députés, ne s’est jamais si bien portée qu’aujourd’hui… Notons aussi qu’à gauche le phénomène est strictement identique: le PS est parvenu à se débarrasser du PC, mais l’extrême gauche l’a vite remplacé. Tout ceci au plus grand bénéfice de Le Pen qui représente tout sauf la Démocratie et la République.

2004, un certain jour de novembre, Nicolas Sarkozy est élu président de l’UMP. Jacques Chirac a fait ce qu’il pouvait pour l’éviter (souvenez-vous du 14 juillet de cette même année), mais ce jour-là, il a compris : 2000 + 2002 + 2004 = 2007.

2007, le 21 mars, Jacques Chirac: «S'agissant de mes choix personnels, les choses sont simples. Il y a cinq ans, j'ai voulu la création de l'UMP… Dans sa diversité, cette formation politique a choisi de soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy… C'est donc tout naturellement que je lui apporterai mon vote et mon soutien». Et si l’UMP est aujourd’hui en mesure de décider d’une candidature à l’élection présidentielle, c’est à cause du quinquennat. La boucle est bouclée.

Pouvait-il en être autrement ???...

Commentaires

Analyse tellement juste !!!!

Amitiés républicaines.

Écrit par : Laurent (Gaulliste libre) | 23 mars 2007

Le temps du gaullisme serait-il fini?

Écrit par : liberal-democrat | 25 mars 2007

Les commentaires sont fermés.