Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18 avril 2007

Chers sondages…

Christophe Barbier nous livre sur son blog «les vrais sondages du ministère de l’Intérieur».

Ceux-ci sont parait-il très sérieux, en tout cas beaucoup plus que ceux des RG. La preuve, ils donnent des résultats très différents !…

Réalisée il y a quinze jours, cette étude pronostique Ségo-Sarko à égalité autour de 25% et Bayrou-Le Pen tous deux aux environs de 16%.

Dans le même temps, la polémique sur la diffusion des résultats sur internet avant 20 heures a relancé le débat sur les sondages «sortie des urnes». On apprend ainsi qu’en 2002, seuls 9% des électeurs avouaient, seulement quelques minutes après leur vote, avoir voté Le Pen. Il a obtenu 16.86% des suffrages !!!

Par ailleurs, à l’occasion d’une récente étude, on demandait aux personnes interrogées pour qui elles avaient voté au premier tour de 2002. 30% ont répondu Jacques Chirac. Etonnant, sachant que son score n’a été que de 19.88% ...

On pourrait cependant se hasarder, après quelques arrondis, à de «savants» calculs. 17-9 = 8: il y avait donc 8% de menteurs en 2002. Supposons que ces mêmes menteurs déclarent aujourd’hui avoir voté Chirac, ce qui nous donne un score «réel théorique» pour le Président sortant de 20+8 = 28. Mais 30-28 = 2. Il y aurait donc dans notre pays 6% d’électeurs qui n’assument pas leur choix, et 2% de vrais menteurs !

Et si l’on réalisait un sondage sur la sincérité ?

Sincérité des sondés bien sûr, mais aussi sincérité des sondeurs, dont les modèles de correction des résultats obtenus ne sont que l’émanation de la subjectivité humaine et basés sur l’hypothèse erronée que d’un scrutin à l’autre la société n’a pas évolué…

Les commentaires sont fermés.