Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 avril 2007

Le syndrome de Villiers…

François Bayrou a tenu une conférence de presse.

A l’ordre du jour, son positionnement pour le second tour de l’élection présidentielle et la création du parti démocrate.

medium_Bayrou.jpgSur le premier point, il a choisi de ne pas se prononcer, nous livrant tout de même quelques indices sur son orientation personnelle. C’est dans la logique de la campagne qui vient de se dérouler.

Sur la création de son nouveau parti politique, il semble qu’il soit victime du «syndrome de Villiers», maladie qui tient son nom de celui qui en fut la première victime.

En effet, en 1994, Philippe de Villiers a conduit une liste aux élections européennes qui a obtenu 12.34% des suffrages. Persuadé que tous ces électeurs s’étaient rassemblés sur son nom, il s’est engagé, l’année suivante, dans le combat présidentiel. Résultat: 4.74% !!!... Et le virus semble tenace, puisque le vicomte a récidivé cette année, obtenant 2.23%...

François Bayrou doit comprendre lui aussi que ses 18.57% sont d’origines très diverses.

Il y a bien entendu un vote centriste, sans doute aux environs de 5 millions d’électeurs si l’on observe les scrutins précédents (Barre ou Balladur, oubliant bien sûr l’accident de 2002).

Mais il y a aussi cette année près de 2 millions de suffrages provenant d’électeurs de l’UMP (allergiques à la personnalité de leur président) et du PS (qui supportent mal la candidate ou qui imaginaient que FB était le meilleur pour battre l’adversaire du second tour).

Les proches de l’UMP ou du PS, dès le 10 juin, retourneront dans leur famille respective, surtout s’ils ont de bons candidats…

La démarche présidentielle de François Bayrou était justifiée, respectable, et aurait mérité de réussir. Son nouveau pari semble aujourd’hui beaucoup plus risqué.

En attendant, le 6 mai, nous, dont le candidat n’est plus au second tour, devrons choisir entre Nicolas, Ségolène, ou l’enveloppe vide.

Espérons que cette dernière semaine de campagne sera de nature à nous éclairer…

Commentaires

Les commentaires sont fermés.