Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 juillet 2007

Epinal, nouvelle capitale de la Com’…

medium_070519_marianne.jpg

La cohabitation, le quinquennat, et maintenant les nouvelles pratiques imposées (sans aucune contestation…) par le Président de la République rendent nécessaire une évolution de notre Constitution.

Les changements qui seront proposés aboutiront nécessairement à l’une des deux alternatives suivantes: un retour aux fondamentaux de la Vème République (tant dans le texte que dans l’esprit et la pratique), ou le passage à une VIème. Toute autre solution ne serait que du bricolage institutionnel, inacceptable.

Nicolas Sarkozy le sait. Alors que c’est la réforme qui (en apparence) touche le moins au quotidien des Français, c’est certainement celle qu’il aura le plus de difficulté à faire passer, notamment au sein de la majorité, tant chez les parlementaires que chez les militants et sympathisants (MoDem, PS, et tous les autres partisans de la VIème n’auront plus alors qu’à tenter la surenchère).

«Nicolas.com» a donc pris le relais hier soir…

Tout y était. Le lieu, celui ou Charles de Gaulle, le 29 septembre 1946, a jeté les bases de la Constitution de la Vème République, les références multiples au Général, «l’Etat fort», le «je ne tournerai pas la page de la Vème République», etc, etc, etc…

Il est trop tôt pour se prononcer, aucune proposition ne devant être faite avant novembre prochain. Mais une chose est certaine: si modification significative du texte fondamental il doit y avoir, elle doit être approuvée par le peuple, par referendum !

«Nicolas.com», semblant vouloir coiffer le képi de son illustre prédécesseur (attention, il est large…), devra aller jusqu’au bout: aucune modification constitutionnelle substantielle ne pourra échapper au suffrage universel !!!

Les commentaires sont fermés.