Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 novembre 2007

La liberté a des limites

Il y a quelques jours, Hélène Mandroux, Maire de Montpellier, et Jean-Pierre Grand, Député de l’Hérault, ont été victimes de propos calomnieux et diffamatoires sur Wikipédia.

Comme dirait Fadela, « c’est dégueulasse » !!!

Mais dans cette affaire, il semble que Wikipedia ne joue pas complètement le jeu. Certes, ils ont rapidement supprimé les commentaires en question, mais ils pourraient sans doute aller plus loin.

Durant la campagne présidentielle, et peut-être encore maintenant (je ne sais pas), les fiches de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy étaient protégées (il y a certainement d’autres exemples). On ne pouvait pas y écrire n’importe quoi, l’information était contrôlée. Wikipedia est un outil fantastique, mais la couverture géographique et la vitesse de diffusion de l’information sur Internet ne peuvent à l’évidence se passer de certains filtres.

Dans l’affaire qui nous concerne, il est évident que les mauvais plaisantins doivent être recherchés localement. Mais il y a de fortes chances, s’ils ne sont pas trop idiots, qu’ils aient posté leurs scandaleux commentaires depuis un ciber-café, ce qui rendra plus difficile leur identification.

Alors que l’on vient de mettre en place les outils pour poursuivre ceux qui téléchargent illégalement (et rarement, voire jamais, sur des sites basés en France) des films ou de la musique, il est incroyable que des élus de la République, victimes d’odieuses calomnies, soient dans l’obligation d’aller porter plainte en Floride !

Enfin, et pour rester dans le registre de mon introduction, les «ni connes, ni soumises» et leur chef gagneraient en respectabilité s’ils condamnaient avec la plus grande fermeté les agissements dont ont été victimes Jean-Pierre Grand et le Maire de Montpellier…

Commentaires

Oui c'est vraiment très dégueulasse. Mais il ne faut pas "déplacer" les responsabilités. Les coupables ce sont les idiots qui ont écrit ces commentaires, ce n'est pas Wikipedia ni les gens qui écrivent les articles. Si on leur en demande trop, ils vont plier boutique et ça sera bien dommage.

Dans la Gazette de Montpellier, on sous-entend qu'il s'agit de voyous de droite, tendance Domergue. Je suis d'accord avec vous, les quelques ni connes ni soumises et tous les mecs de cette partie-là de l'UMP devraient réagir. Mais je trouve quand même invraisemblable que l'on puisse accuser sans preuves.

Écrit par : Marie | 29 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.