Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 janvier 2008

C’est reparti comme en… 2007

L’espoir aura donc été de courte durée. On aurait pu imaginer le 31 décembre que, comme il avait déjà voulu le faire croire le 14 janvier 2007, Nicolas Sarkozy avait changé. On se mettait à rêver qu’à partir du 1er janvier il laisserait tomber la com’ pour la politique, pour enfin s’occuper de la France et des Français. Nous ne sommes que le 4 janvier, et le rêve tourne déjà au cauchemar.

Moi non plus

25dac4fe7da2cc4a5b2977907d61a32f.jpgComme Fadela Amara, il y a peu de chances pour que je vote en 2012 pour Nicolas Sarkozy. Mais moi, simple adhérent de l’UMP, je peux le dire. Je ne suis pas ministre ! Pour avoir exprimé une telle opinion publiquement, elle aurait pu être suspendue, mise en congé ou tout simplement virée du gouvernement. Elle est au contraire félicitée au nom de la sacrosainte ouverture qui ressemble de plus en plus à de la cacophonie, venant mettre en doute les qualités et capacités du chef d’orchestre. L’attitude de la Secrétaire d’Etat laisse à penser que le gouvernement serait devenu une entreprise comme une autre, et les ministres des salariés comme les autres; que tout le monde n’a malheureusement pas la chance de pouvoir choisir son travail et son employeur, mais qu’il faut bien vivre, et tant pis s’il faut vendre des produits que l’on pense être de piètre qualité…

L’école des fans

21cf34138920c8239cc5cf6c0359f36b.jpgOn va donc gérer la «French Company» comme une multinationale, et les 32 qui nous gouvernent sous l’autorité (???) du Premier Ministre et du Président de la République vont maintenant être notés. Ainsi, le chef de l’Etat pourra gérer son personnel selon des critères véritablement objectifs. Christine Albanel sera parait-il jugée sur la fréquentation des musées suite à la mise en place de la gratuité alors qu’elle n’était pas favorable à une telle mesure. Michèle Alliot-Marie ne pourra pas être remerciée pour incompatibilité d’humeur, mais pour de vraies raisons (un rottweiler qui aura oublié de mettre sa muselière ou un radar automatique qui ne sera plus assez rentable), et Rama Yade sera sans doute évaluée au nombre de couleuvres qu’elle pourra avaler. On pourrait multiplier les exemples, mais à l’heure où les ministres (y-compris le Premier d’entre eux) n’ont plus aucune marge de manœuvre, que leur seule mission est de mettre en musique les décisions prises faubourg St Honoré, tout ceci est un peu étonnant, à moins que l’on attribue au chef de l’Etat la moyenne des notes obtenues par les membres du gouvernement, et qu’il ne soit autorisé à poursuivre son mandat que s’il obtient plus de 10/20.

L’honneur de la légion

14af55032c12384fc6aafa4051aa0567.jpgEspérons en tout cas que le Président ne sera pas tenté de trafiquer les notes comme il semble vouloir corriger la liste des promus de la légion d’honneur, au prétexte qu’elle ne respecterait pas la parité. L’ordre, créé par Bonaparte en 1802, permet de récompenser les mérites éminents, militaires ou civils, rendus à la Nation, sans distinction de sexe. Il serait fortement dommageable à la respectabilité de ce titre honorifique de vouloir en faire un instrument de politique politicienne.


Nous ne sommes que le 4 janvier, et déjà les premiers évènements de 2008 viennent contredire les propos tenus par le Président quelques heures avant la fin de 2007…

Les commentaires sont fermés.