Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 février 2008

C’est grave docteur ?

Depuis quelques jours, quelques semaines, quelques mois, peut-être même quelques années, j’ai l’impression d’être frappé d’une «anti-sarkozyte primaire», l’affection ayant pris ces derniers temps des proportions difficilement supportables.

 

J’envisageais d’aller consulter, lorsqu’au lendemain du diner annuel du CRIF et de la proposition du Président de la République de parrainage par un élève de CM2 de l’un des 11000 enfants victimes de la Shoah, j’ai entendu Dominique de Villepin exprimer sur Radio Classique ce que j’avais plus ou moins ressenti. C’était alors quasi-certain, il s’agissait plutôt de mon «intégrisme villepiniste aigü» qui revenait.

 

 

podcast

 

Mais quelques heures plus tard, Simone Veil qui, bien qu’ayant exprimé quelques réserves sur les tests ADN, ne peut être qu’en parfaite santé pour avoir présidé le comité de soutien au candidat NS pour les présidentielles (même si celui-ci n’a jamais vu le jour…) et avoir accepté de présider une commission sur la révision du préambule de notre constitution (même si celle-ci ne verra peut-être jamais le jour…), réagissait violemment à cette suggestion, évoquant une idée «inimaginable, insoutenable et injuste». Elle alla jusqu’à évoquer la glaciation de son sang en écoutant le Chef de l’Etat !

 

Hier matin, c’était l’opération policière de Villiers-le-Bel, dont le Maire a été prévenu, d’après ses déclarations, à 6h02, ce qui ne serait pas anormal si la presse n’avait été au courant depuis jeudi soir (vendredi pour les «plus mauvais»). Michèle Alliot-Marie, dont personne ne peut contester le sens de l’Etat, semblait peu à l’aise dans sa tentative de justification du déroulement des évènements, même s’il faut bien entendu saluer cette intervention.

 

Hier soir, on apprenait que Line Renaud, gaulliste «presqu’historique», qui a été longtemps membre du Conseil National du RPR, apportait son soutien au Maire sortant pour les municipales parisiennes, alors que chaque arrondissement compte déjà une, deux, parfois trois listes dissidentes dans les rangs de la majorité.

 

Autant d’évènements qui m’ont fait réfléchir, et penser que finalement, ce n’était peut-être pas moi le plus atteint, à moins qu’il ne s’agisse d’une grave épidémie d’ampleur nationale, qui frapperait  64 % de la population (l’Express publie cette semaine un sondage accordant à notre Président 36% d’opinions favorables).

 

Les choses sont sans doute un peu plus complexes, les responsabilités partagées (certains devant tout de même en assumer la plus large part), mais ne peuvent certainement pas se résumer à une «revanchardise» mal soignée, comme voudraient nous le faire croire la toujours brillante et distinguée Nadine Morano ou celui que l’on présente comme le futur Premier Ministre, un certain XB.

 

Saluons tout de même leur courage (même s’ils souffrent d’une légère «ambitionnite»), puisqu’ils sont les rares à encore monter au créneau pour défendre le Président de la République, alors qu’ils étaient si nombreux à soutenir aveuglément le candidat qui avait la faveur des sondages…

Les commentaires sont fermés.