Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 mai 2008

En mai, fais ce qu’il te plait…

…, mais pas n’importe quoi tout de même !

 

C’était il y a une semaine, samedi 17 mai 2008. Une journée qui sera très certainement étudiée avec attention par les futurs étudiants de Science Po, tant elle aura été révélatrice du niveau actuel du débat politique.

 

Le Nouveau Centre était à Nîmes pour officialiser sa création. La tâche n’était pas facile, puisqu’il fallait expliquer, et surtout faire croire, que le 23 avril 2007, ce n’était pas eux mais François Bayrou qui avait opéré un virage à 180°…

 

93049aea2604de85a8d409b22e1d72ed.jpgN’ayant pas le moindre argument à avancer, ils ont adopté le foulard «rouge clair», qui avait l’avantage de pouvoir passer pour de l’«orange foncé» sous les projecteurs, et semer ainsi un peu de confusion.

 

Craignant que cela ne suffise, certains auraient souhaité adopter une nouvelle identité, «SOLIDE» (SOcial, LIbéral, DEmocrate), pour se venger du MoDem de François Bayrou. Mais les idées géniales ne sont pas légion (n’est-ce pas Mr le Ministre de la défense !!!), et sans doute auraient-ils mieux fait de choisir WiFi, puisque c’est clairement grâce à ce mode de transmission qu’ils sont en liaison directe avec l’Elysée, ce qui leur aura permis, en faisant miroiter un amendement à la réforme constitutionnelle (qui visiblement ne sera malheureusement pas adopté…), que leur réunion ne passe pas totalement inaperçue.

 

C’était l’alliance de la carpe et du lapin, de ceux qui rêvent d’exister enfin et à tout prix, et de celui qui veut absolument «tuer» Bayrou, mais qui n’ont aucune conviction (s’ils savent encore ce que cela veut dire…) en commun.

 

Actualité oblige, l’UMP ne pouvait laisser le Nouveau Centre occuper seul la scène médiatique. Elle a donc décidé de réunir ses secrétaires départementaux, et de prendre une décision d’importance: avancer les élections internes, statutairement prévues en 2009, à novembre 2008.

 

Même si ni les statuts ni le règlement intérieur du mouvement ne prévoient la possibilité d’une quelconque dissolution (!!!), il pouvait sembler tout à fait légitime de renouveler prématurément les instances locales et départementales de l’UMP, afin de retrouver un minimum de cohérence politique face aux divergences constatées dans la majorité depuis quelques temps.

 

L’argument eut été tout à fait recevable, la réalité l’est nettement moins…

 

En effet, on n’aura pas hésité à expliquer que ces élections auront pour seul et unique finalité de faire gonfler les effectifs par le nombre d’adhésions que pourront générer ceux qui se porteront candidats…

 

Ainsi, parents, grands-parents, enfants, petits-enfants, oncles, tantes, amis, amis d’amis, amis d’amis d’amis, neveux, nièces, cousins, chiens et chats peut-être, des candidats qui auront bien entendu des idées et une ligne politique à défendre, viendront renflouer les caisses ! Autant de nouveaux adhérents qui compteront par ailleurs dans les effectifs pendant quelques années, même s’ils feront partie de la catégorie (la plus nombreuse ?) de ceux qui ne sont pas à jour de cotisation…

 

Notons au passage que cette élection anticipée aura, au-delà de l’aspect purement financier, le double avantage, pendant quelques mois, d’occuper les militants à autre chose que de critiquer le gouvernement, et d’éviter qu’une «opposition» interne ne puisse émerger.

 

Les socialistes, eux-aussi, avaient choisi ce week-end du 17 mai pour apporter leur pierre à l’édifice. Traumatisés par leur dernière idée, catastrophique, des 35 heures, ils ont décidé de limiter le débat au fait de savoir qui de Bertrand ou de Ségolène sera premier secrétaire du PS, alors que ni l’un ni l’autre ne seront un jour Président de la République (je prends les paris), ni même peut-être candidat.

 

Politique, du latin politicus ou du grec politikos (cité, ville). Politicien, de l’anglais politician (personne qui vit d’intrigues politiques).

 

Chacun choisira…

Les commentaires sont fermés.