Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 juin 2008

54 heures !

C’est le temps que Dominique de Villepin a passé face aux juges d’instruction D’Huy et Pons, chargés de l’instruction de l’affaire Clearstream: huit auditions, dont une de 17 heures !

 

A l’issue de trois ans et demi d’enquête, c’est le 22 février dernier que le dossier a été transmis au parquet, et il aura fallu plus de trois mois à ce dernier pour conclure que « les charges n’apparaissent pas suffisantes » pour renvoyer l’ancien Premier Ministre devant le tribunal.

 

Les conclusions du procureur et l’évidence imposeraient donc un non-lieu. Pourtant, un complément d’enquête est demandé aux juges.

 

Compte-tenu de la longueur de l’instruction, du nombre et de la durée des auditions et perquisitions, on ne peut échafauder que deux hypothèses: l’incompétence des juges (auquel cas il aurait été raisonnable de confier les investigations supplémentaires à d’autres magistrats) ou un acharnement excessif !

 

Il est maintenant de notoriété publique que le Président de tous les Français organise régulièrement, à la suite de ses déplacements en province, des réunions à huis-clos avec les militants de l’UMP, et qu’entre autres propos aimables, il se vante d’avoir « mis DSK dans un avion »… Il serait sans doute heureux de pouvoir se flatter de s’être débarrassé d’un autre rival potentiel…

 

ABRACADABRANTESQUE !!!

Les commentaires sont fermés.