Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 septembre 2008

Lunatique ou tricheur ?

Mercredi aura lieu l’élection à la présidence du Sénat.

 

A l’issue d’une primaire, que personne jusqu’ici n’avait contestée et à l’occasion de laquelle avait voté l’ensemble des 152 membres du groupe UMP, Gérard LARCHER a été désigné pour représenter le parti majoritaire lors du scrutin.

 

Pourtant, ce week-end, Alain LAMBERT, UMP lui-aussi, s’est porté candidat.

 

Certes, les principaux motifs avancés peuvent être légitimes et recevables: indépendance de la Haute Assemblée vis-à-vis du Président de la République et du gouvernement, refus de l’esprit de cour, refus que le titulaire du «Plateau» soit imposé aux 343 sénateurs par une minorité.

 

Mais peut-on réellement faire confiance à quelqu’un qui, encore le 18 juillet dernier, répétait à qui voulait bien l’entendre que la réforme constitutionnelle était inacceptable, avant de la voter le 21 juillet ?

 

Et que penser du même individu qui participe à des primaires organisées par son mouvement politique le mercredi pour en dénoncer le principe trois jours plus tard ?

 

Tout esprit malveillant et anormalement constitué pourrait imaginer un scénario totalement rocambolesque et inimaginable, dont l’histoire débuterait le 19 ou 20 juillet 2008, peut-être même dès mai 2002.

 

Un ancien directeur général de Bernard Krief Communication ayant fait ses classes dans le marketing chez Jacques Vabre, et qui a, entre deux expériences professionnelles, été conseiller de Lionel Stoleru (dont on connaît la solidité des convictions), rêve, sans doute depuis sa première élection en 1995, d’accéder au « plateau ».

 

Ayant à cet effet encaissé depuis 2002 les pires humiliations de la part de celui qui n’était alors que son ministre, il était persuadé que la présidence du Sénat lui serait servie sur un plateau…

 

C’est sans doute pour cela qu’il a vraisemblablement appelé un certain week-end de juillet son ami Alain, lui promettant une place confortable au Palais du Luxembourg s’il votait le projet de révision constitutionnelle.

 

Mais malgré tous les efforts déployés pour afficher sa proximité avec le Président de la République (jusqu’à se contenter du poste de G.O. des conseils nationaux de l’UMP), ses collègues l’on éliminé de la course dès le premier tour le 24 septembre dernier, lui préférant par ailleurs un candidat qui envisage de confier une présidence de commission à l’opposition.

 

Alain LAMBERT risquait donc de tout perdre: son poste aux côté de celui qui aurait pu être président, et la présidence de sa commission. Il ne pouvait donc qu’être candidat lui-aussi au « plateau ». Qu’importe le ridicule, chacun sait qu’il ne tue pas…

 

Tout ceci n’est cependant que pure fiction, et tout fait ou personnage ressemblant à des situations existantes ou ayant existées serait fortuite.

 

Notons cependant que ni le postulant ayant obtenu 56 voix, ni l’UMP, n’ont fait le moindre commentaire sur la candidature « sauvage » d’Alain LAMBERT.

 

Que par conséquent Gérard LARCHER apparaît plus que jamais comme le candidat des sénateurs, indépendant et, même s’il n’aura été désigné que par une minorité, respectueux de tous.

 

Commentaires

Monsieur Larcher sera élu et c'est très très bien !

La crise financière mondiale n'explique pas tout, mais elle a visiblement bon dos. Sont également en cause le manque de vision ainsi que la politique du coup par coup qui conduisent à de la gestion hasardeuse, politique de court terme que déconseille régulièrement Dominique de Villepin dans ses interventions médias.
Chiffres qui nous montrent à quel point le travail accompli par le gouvernement de Dominique de Villepin doit être salué:
Déficit budgétaire ramené à 36,16 milliards d'Euros contre 50 milliards prévu ctuellement.
Baisse du chômage bien enclenché contre 2,2% de hausse à présent et le pire serait visiblement à venir.
http://halte-au-complot-contre-villepin.over-blog.com/article-23256156.html

Écrit par : l'équipe d'Halte au complot contre villepin | 30 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.