Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 novembre 2008

L’essentiel pour demain

C’est sans grande surprise mais dans la plus grande confusion que les juges d’Huy et Pons ont finalement décidé de renvoyer Dominique de Villepin devant le tribunal correctionnel dans l’affaire Clearstream.

 

Après trois ans et demi d’enquête et 54 heures d’audition de l’ancien Premier Ministre, les deux magistrats avaient transmis en février dernier leurs conclusions au Parquet, estimant que les charges n’étaient pas suffisantes pour renvoyer Dominique de Villepin devant le tribunal…

 

Le procureur a donc « logiquement » (???) demandé un complément d’enquête, et il aura suffit d’une convocation supplémentaire qui n’aura durée qu’une demi-heure (!) pour que les choses s’inversent et qu’il soit retenu contre Dominique de Villepin la complicité par… omission (!!), les juges poussant le zèle jusqu’à aller au-delà des réquisitions du Parquet !!!

 

Chacun appréciera la cohérence des actes et des décisions…

 

Ironie du sort, l’ordonnance des juges d’instruction est signée le jour où 534 magistrats publient dans Le Figaro une motion évoquant, entre autres, des « pressions personnalisées » exercées sur la Justice.

 

Il ne fait aucun doute que Dominique de Villepin saura affronter cette nouvelle épreuve qu’on lui impose avec sérénité et qu’il en faudra plus pour le faire renoncer au service de l’Etat, comme il l’a déclaré le 12 octobre dernier sur le plateau de Ripostes: « Personne, dans le jeu politique, n’arrivera à me mettre entre parenthèses, personne. »

 

081119 DDV.jpg

Dans les différentes fonctions qu’il a occupées, l’action de Dominique de Villepin n’a toujours été guidée que par un seul fil conducteur, le fil de l’idée.

 

L’idée qu’il se fait de la République, de l’Etat, de la France et du Monde.

 

Il est aujourd’hui évident que l’on fera tout pour alimenter la chronique judiciaire et pour que cette affaire se prolonge le plus possible dans le temps. Aussi, il est plus que jamais nécessaire et urgent que Dominique de Villepin crée le « cercle de réflexion destiné à accompagner la réforme » qu’il avait annoncé au printemps dernier.

Les commentaires sont fermés.