Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 février 2009

En attendant Sarko…

Vladimir-Dupont et Estragon-Durand ont regardé la télévision le 5 février. Malgré leurs gesticulations, Pozzo-Pujadas et Lucky-Duhamel n’auront pu masquer la réalité. Chacun avait compris dès le début de l’émission que Godot-Sarko ne viendrait pas ce soir, mais au-mieux le 18 février… Fin de l’acte 1. Espérons que l’acte 2 ne ressemblera pas à celui de Beckett, auquel cas il serait difficile d’échapper au 19 mars, et à une possible suite…

090211 en attendant godot.jpg« En attendant », chacun aura réfléchi sur les pistes avancées par le Président de la République: suppression du troisième tiers provisionnel ou de la première tranche de l’impôt sur le revenu, et/ou augmentation des allocations familiales…

« En attendant », les médiateurs auront piqué le job des ministres, alors que les syndicats pourraient, dès le 18 février, se mêler de la politique fiscale du pays en lieu et place du gouvernement et des parlementaires.

Qu’il s’agisse de l’abolition de la première tranche de l’impôt sur le revenu ou de la suppression du troisième tiers provisionnel, cela ne touchera pas les classes les plus fragilisées par la crise qui ne payent déjà pas l’impôt. A l’inverse, une augmentation des allocations familiales bénéficierait à tous, y compris aux plus aisés qui ont une forte propension à épargner, et serait partiellement inefficace en termes de relance. Cette dernière mesure ne pourrait être envisagée sans une réforme préalable, suggérée par l’article 268 du rapport Attali (cf. à ce sujet « Attalisme 268 », une note du 6 février 2008).

En résumé tout ceci ressemble plus à des mesures d’urgence, de nature à palier à un manque cruel de vision à long terme, qu’à une véritable politique de réforme en profondeur, comme le dénonce depuis des mois Dominique de Villepin, et il y a quelques jours encore dans La Tribune:

 090211 Tribune - DDV.JPG

(Cliquer l’image pour agrandir)

 

Mais attendons le 18…

- « Alors, on y va ? »

- « Allons-y ! »

Commentaires

Aujourd'hui 14 février, anniversaire du discours de Dominique de Villepin la voix de la France à l'ONU en 2003, contre la guerre en Irak.

Écrit par : Marianne | 14 février 2009

Les commentaires sont fermés.