Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 mars 2009

Même les meilleurs pilotes…

Chacun connait la passion de notre Premier Ministre et/ou (???) collaborateur du Président pour la course automobile, mais n’oublions pas que même les meilleurs pilotes… ne sont jamais à l’abri d’une sortie de route.

090316 sortie de route.jpgEn 1990, dans une brochure intitulée « sécurité européenne et défense nationale », l’alors séguiniste François Fillon - qui venait à peine de quitter ses fonctions de secrétaire national du RPR à la défense - détaillait son opposition à « une européanisation de l'Otan qui continuerait à fonctionner sur le mode de l'intégration », ajoutant que « La participation de la France au replâtrage de l'Alliance, présentée par certains comme un moyen de rééquilibrer l'ensemble atlantique, s'inscrit à contretemps de l'histoire (…). Il serait paradoxal que la France choisisse précisément le moment où la politique des blocs touche à sa fin (…) pour rejoindre une organisation militaire intégrée qu'elle a quittée afin d'échapper aux contraintes d'un protectorat abusif. ».

Les fans-clubs divers et variés ne manqueront évidemment pas de nous expliquer que ces déclarations remontent à près de 20 ans, que les choses ont changé. Peut-être, mais le Premier Ministre lui-même fait référence à la « fin des blocs », et se place donc déjà à l’époque dans un contexte géopolitique qui n’a pas été modifié depuis, et s’est même confirmé et renforcé avec l’avènement d’un monde aujourd’hui incontestablement multipolaire.

Dans ce contexte, la véritable question qui mériterait d’être posée est celle de l’existence même de l’OTAN qui, contrairement à ce que déclare le Président de la République, est un frein à l’émergence et à l’émancipation d’une véritable défense européenne.

Dans un monde multipolaire, c’est plus que jamais l’ONU qu’il conviendrait de réformer, de développer, de renforcer afin qu’elle prenne enfin toute sa place, et surtout des résolutions applicables, et donc appliquées.

Messieurs les parlementaires, il ne vous reste que 24 heures de réflexion, et ce n’est pas parce la question est tronquée que la réponse ne doit pas être claire.

NB: Merci à Laurent de Boissieu pour avoir rafraichi notre mémoire collective (http://politique.hautetfort.com/archive/2009/03/16/otan-fillon.html)

Commentaires

pourquoi renforcer un pôle occidental aussi figé devant un monde multipolaire en perpétuelle evolution...?

l'otan reglera t'elle a notre place la question de l'entrée de la turquie dans l'Europe...?
a titre d'exemple, aurions nous oublier les F16 vendus en solde aux Polonais..?
qui tire les ficelles a Mada..?

la liste est longue.., pourquoi tant d'empressement..?

encore beaucoup de questions auxquelles il faudrait repondre.., alors avant de faire des economies d'echelles et surtout d'aliéner nos dernieres capacités mlitaires limitées du jour AUTANT mettre le paquet sur la Francophonie pour préparer l'avenir... il ne sera pas pire...

Écrit par : frederic briand | 17 mars 2009

Les commentaires sont fermés.