Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 mai 2009

Merci Henri !

On ne sait pas très bien qui du président de moins en moins virtuel de l’UMP ou du Président de la République s’est exprimé hier soir à Nîmes. Peut-être un peu les deux…

Après avoir d’emblée annoncé qu’il n’était pas là pour dresser un bilan, il y consacra tout de même un quart du discours environ, concluant ce premier volet par un voilà la leçon de ces deux années au service de la France ! Difficile d’être plus explicite !

Sur l’Europe, thème principal de la soirée, c’était tout simplement du « Grand Guaino », un peu à l’image du discours qu’il avait inspiré et que le candidat Nicolas Sarkozy avait prononcé, à Nîmes déjà, le 9 mai 2006.

Changer l’Europe, préférence communautaire, frein à l’élargissement de l’union (en piquant au passage l’idée de Dominique de Villepin de créer un grand ensemble avec la Turquie et la Russie, excluant toutefois le Maghreb que l’ancien Premier Ministre souhaiterait intégrer, notamment au nom de la lutte contre le terrorisme), fin de toute concurrence déloyale…, tout ou presque y était !

090506 NDa.jpgOn serait pratiquement tenté d’y aller. Toutefois, après deux ans d’expérimentation du « pragmatisme » de Nicolas Sarkozy, il serait sans doute plus raisonnable de faire, le 7 juin, le choix des convictions, portées par un autre Nicolas…

Bravo en tout cas à Henri Guaino pour ce bel exercice de style, qui aura au moins, une fois de plus, permis au Président d’occuper le terrain et d’influencer l’information du 6 mai qui aurait pu s’attarder trop largement sur un autre sujet…

Les commentaires sont fermés.