16 septembre 2009

69, année fantastique

La traversée durera peut-être plus d’une année, mais il ne fait aucun doute que Dominique de Villepin saura vaincre les maléfices…

090916 chaban.jpgLe 21 juillet 1969, Armstrong et Aldrin foulaient le sol lunaire. Aujourd’hui, 16 septembre, c’est le 40ème anniversaire du discours de politique générale de Jacques Chaban-Delmas dans lequel il a développé le concept de Nouvelle Société.

Jean-Pierre Grand, député de l’Hérault et longtemps collaborateur de celui qui fut aussi l’inamovible maire de Bordeaux, nous livre à cette occasion l’une des raisons de son engagement aux côtés de Dominique de Villepin:

« Le 16 septembre 1969, Jacques Chaban-Delmas, nommé Premier Ministre par le Président de la République, prononçait à la tribune de l’Assemblée Nationale la déclaration de politique générale de son gouvernement.

Ce discours lançait l’idée de la Nouvelle Société, aujourd’hui encore dans toutes les mémoires.

Jacques Chaban-Delmas débuta ainsi son intervention : « Mesdames et Messieurs, comment s’adresser aux français sans évoquer le rôle que la France peut aspirer à jouer dans le monde ? Le général De Gaulle l’a clairement défini : assurer l’indépendance nationale, condition du combat pour la paix du monde et pour la solidarité entre tous les peuples ».

Il la conclut en affirmant : « C’est la transformation de notre pays que nous recherchons, c’est la construction d’une nouvelle société, fondée sur la générosité et la liberté ».

Ces deux phrases, synthèse certes trop rapide d’un discours visionnaire, humaniste et fondateur, inscrivait son programme de gouvernement dans la modernité pour une société toujours plus juste et plus humaine qu’il appelait de ses vœux. Prononcé par cet homme d’Etat, patriote et résistant, ce discours, 40 ans après, demeure toujours d’une éclatante actualité.

J’ai eu l’honneur de le servir au plus près de nombreuses années, ce fut pour moi une irremplaçable, grande et belle école. Jacques Chaban-Delmas a nourri ma réflexion et orienté mon comportement politique.

Aujourd’hui, je retrouve en Dominique de Villepin la même grande et belle ardeur à servir la France, c’est la raison de mon engagement à ses côtés ».

Commentaires

Je suis Chabaniste de la première heure ! Mon premier vote, en 1974, à l'âge de ma majorité, fut de donner ma voix à l'ex-Premier Ministre de G. Pompidou. A cet égard, ce dernier fut fortement et négativement influencé par "le cabinet noir" (Juillet-Garaud) pour démissionner son Premier Ministre !
Malheureusement la vie politique est souvent perfide pour les Grands Talents et notamment elle le fut à l'encontre de celui qui aurait du être le digne successeur du Général.
C'est pourquoi en politique il faut être vraiment blindé et prêt à tous les assauts !

Écrit par : DAVID | 19 septembre 2009

J'étais trop jeune à l'époque où la majorité était à 21 ans pour voter pour Jacques chaban Delmas.

Ah, si à l'époque, d'aucuns l'avaient écouté et pris au sérieux mais en ce temps-là, c'était encore les "30 glorieuses" !

Malheureusement, que s'est-il passé ensuite : trahis par ses propres amis.

Et aujourd'hui, qui a entendu parlé de la nouvelle société, hors les anciens?

J'espère que Dominique De Villepin pourra, dès qu'il en aura terminé avec ce fichu procès, reprendre le flambeau en espérant qu'il puisse arriver au port et mettre en pratique ces idées-là dont nombres sont encore d'actualité.

Écrit par : ChristineH | 19 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.