Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 septembre 2009

The D-Day

Le procès Clearstream a donc débuté ce jour.

Et si l’on doit retenir quelque chose de ce lundi 21 septembre, c’est l’article d’Edwy Plenel (Procès Clearstream: l’enjeu démocratique - Mediapart), partie civile au même titre qu’un certain NS, et que tous ceux des 228 personnes morales ou physiques dotées de faux comptes qui le sont ou auraient pu l’être.

090921 plenel.jpgHomme de gauche, Edwy Plenel a été victime des écoutes de l’Elysée sous François Mitterrand et a collaboré au journal Le Monde pendant 25 ans.

Extraits:

« C'est l'histoire dérisoire d'un escroc qui veut se refaire à sa sortie de prison en 2002 ».

« Telle est l'histoire que l'on a sciemment embrouillée pour semer la confusion afin de servir les intérêts d'une seule des 228 victimes de la falsification des listings de la chambre de compensation luxembourgeoise: Nicolas Sarkozy, devenu président de la République non sans l'aide de ce feuilleton dont il s'attacha à préempter le scénario, privatisant à son seul profit quatre ans d'instruction judiciaire. A la chimère des faux listings s'est ajoutée la légende d'un complot villepiniste destiné à abattre le seul Sarkozy, comme si les 227 autres victimes, personnes physiques ou morales, n'avaient été introduites dans les listings que pour cacher ce dernier, pourtant glissé sous des patronymes inhabituels, ceux de son père ».

« Ce qui est ici reproché à Villepin peut l'être à toute la chaîne administrative et gouvernementale concernée à l'époque par cette affaire ».

« Une figure de la gauche judiciaire comme Henri Leclerc a rejoint, aux côtés d'Olivier Metzner, la défense de Dominique de Villepin ».

« Qui pourrait nier, aujourd'hui, que le procès qui s'annonce n'est pas équitable ? ».

« Dominique de Villepin fût-il coupable des turpitudes que Nicolas Sarkozy lui prête, aucun démocrate authentique, aucun républicain sincère ne saurait cautionner un tel détournement privatif de la justice, à la fois déni de droit et corruption de l'esprit public ».

A suivre…

Les commentaires sont fermés.