Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 septembre 2009

Lapsus ou diversion ?

Frédéric Lefebvre a encore frappé: « les coupables sont toujours parmi les prévenus, (…) dans un procès, il y a des victimes et il y a des coupables. C'est la justice qui déterminera (mais) les coupables sont toujours parmi les prévenus ».

Pas mal pour quelqu’un qui, parait-il, devrait devenir avocat dans les prochaines semaines…

090925 coupable.jpgCe sera pourtant au tribunal de décider s’il y a des victimes ou des coupables, il n’y a pour l’instant que des plaignants et des prévenus, et une relaxe générale est possible à l’issue de tout procès !

Comme la quasi-totalité de la classe politique, le président du groupe UMP au Sénat, Gérard Longuet, plutôt expert en la matière pour avoir été relaxé à quatre reprises, n’a pas hésité à se démarquer très clairement des propos du président de la République, avocat lui aussi, mais surtout président du Conseil Supérieur de la Magistrature et, comme le précise l’article 64 de la Constitution, garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire

Tout ceci aura malheureusement permis de masquer les importantes révélations des auditions de mercredi dans le procès Clearstream, notamment celle d’Imad Lahoud.

Notes de frais à l’appui, le tribunal a pu constater que l’informaticien avait, à partir de fin février 2004, déjeuné ou diné au moins à 15 reprises avec François Pérol, proche conseiller de Nicolas Sarkozy.

Notons cet échange intéressant avec Maître Metzner:

- « Comme par hasard, c'est au moment précis où apparaît les noms de Sarkozy dans les fichiers. Est-ce une coïncidence ? », demande Olivier Metzner.

- Imad Lahoud: « Ce n'est pas François Pérol qui m'a soufflé le nom ».

- « Mais je n'ai pas dit cela », rassure Me Metzner.

A suivre...

Commentaires

Au cours d'un congrès d'il y a quelques années, un emminent socialiste de l'époque s'était fait remarqué en s'adressant à ses "opposants" : " Vous avez juridiquement tort car vous êtes politiquement minoritaires" ce qui fut un moment inoubliable de la vie de notre Démocratie !
En matière de sottise, Frédéric LFEBVRE, porte-parole de je ne sais plus quoi, vient à son tour de frapper un grand coup !
Dans la même lignée, j'affirme que sur le territoire de France il n'y a que des cons français.
Mais pour ne pas ajouter à la confusion, j'insiste pour que vous reteniez bien que je n'ai jamais affirmé que tous les Français étaient des cons ! Nuance ...

Pour le Webmaster : Je vous demande, néanmoins, de bien vouloir publier même avec le gros mot ... qui appartient aussi à la langue française. Merci

Écrit par : Jean-Pierre CARTAUT | 26 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.