Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 octobre 2009

La comédie des émotions

Aussi horrible soit-il, le fait divers ne peut constituer le socle d’une politique, surtout quand la contradiction s’en mêle.

091002 comédie.jpgSi ce n’était si grave, on pourrait s’amuser à l’envie d’un gouvernement qui remue ciel et terre pour faire libérer un talentueux cinéaste rattrapé par la justice américaine pour avoir violé une adolescente de 13 ans (nous passerons sur les détails de la soirée qui auraient certainement, en France, valu à l’auteur des faits « un peu plus » que 47 jours de prison) et qui, trois jours plus tard, s’indigne qu’un homme qui a fait subir les mêmes atrocités à une jeune fille - de 13 ans elle aussi - ait pu être remis en liberté !

Les évènements sont suffisamment dramatiques, dans un cas comme dans l’autre, pour ne pas sombrer dans une bobo-attitude béate, encore moins dans un populisme exacerbé.

Les commentaires sont fermés.