Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 décembre 2009

C’est comme en amour,

on ne peut pas réduire l'amour à quelques gestes, il faut des intentions, il faut un désir, il faut de la bonne volonté, il faut un engagement, et c'est tout ce qui a manqué, qui donne le sentiment que les arrières pensées sont plus importantes que le débat lui-même.

 

Un vrai débat aurait nécessité un préalable.

 

Intérrogé par Anne Lorraine Imbert et Clément Noël de Jeune République, c'est ainsi que Dominique de Villepin a marqué toute sa réserve vis-à-vis du débat engagé sur l'identité nationale, même s'il considère que débattre autour de la Nation, qui est une réalité vivante, est une nécessité de chaque jour. Mais faut-il lancer un débat sur l'identité nationale à un moment où les peurs sont aiguisées ?

 

Justifiant son refus de participer et sa signature de la pétition lancée par Mediapart, il a rappelé qu'il y avait dans notre pays un très grand nombre de Français qui sont attachés (...) à cet idéal français qui ne supporte pas la manipulation, avant de se référer à la fragilité de notre consensus, et le peu de sujets sur lesquels les Français sont d'accord.

 

Enfin, constatant que la tendance actuelle était de donner la primauté à l'émotion, au spectacle, plutôt qu'à la réalité de la politique, Dominique de Villepin a conclu son propos en prévenant que si nous cédons du terrain à cette démocratie d'opinion, qui n'a de démocratie que le nom, qui est véritablement un jeu, eh bien, la démocratie régresse, la République régresse:

 

Commentaires

Il faut sortir de l’union européenne…
Pourquoi ? Comment ? Pour faire quoi ?

1- Parce que la mondialisation et son prototype antidémocratique- l’union européenne-poursuivent leur spirale suicidaire.
Leur credo : ‘libre circulation des hommes, des capitaux et des biens’ est générateur de pauvreté, de pillage économique, d’anarchie sociologique et demain de guerres civiles.
Leurs modes d’action (bâillonnement des Peuples, suppression des frontières, délocalisations, privatisations, financiarisation, foutoir migratoire) n’ont qu’un but : casser les Peuples, détruire les Nations, étouffer les Etats.
Cette globalisation diabolique (agrégat malsain- il faut le répéter- des internationalistes et des capitalistes) nous conduit vers une triple confrontation : le‘trou noir’ asiatique, l'embûche islamique et l’impasse écologique.

2- Comment sortir de l’union européenne ?
En revendiquant l’application de l’article 49A1 du Traité de Lisbonne.
Celui-ci admet que : ‘Tout Etat membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.’.
Naturellement les constitutionnalistes apatrides et les européistes de tous bords ne voulaient à aucun prix du 49-A1. Mais c’était contraire au droit international public. Car, conformément aux droits universels de l’Homme, le Pacte de l’ONU de 1966 sur les droits civils et politiques stipule : “les peuples ont un droit inaliénable à disposer d’eux-mêmes”.
Ainsi (à la demande des Anglais !) les rédacteurs du traité de Lisbonne furent-ils contraints d’inclure cette procédure au texte. Cruelle pénitence pour les européistes : cet article proroge, à leur corps défendant, le ‘compromis de Luxembourg’ exigé en 1966 par De Gaulle… qui connaissait ses classiques en démocratie et en droit des peuples !
Donc, la fin du cauchemar européen est possible : Article 49 A1.

3-Pour faire quoi ?
Le contraire de la mondialisation furieuse, du traité de Lisbonne et de la pensée unique !
C’est à dire : le dialogue des civilisations dans le creuset de l’ONU, la concorde et le concours de Nations indépendantes, la coopération équitable de Peuples souverains, le parrainage- in situ ! des plus faibles d’entre-eux, les échanges de tous ordres- justes et proportionnés- engagés par des Etats démocratiques efficients.
Repli sur soi ! disent déjà les cerveaux perclus d’idéologies.
NON ! L’ouverture au monde et le respect des Peuples… moins la pensée unique… moins l’internationalisme… moins le capitalisme.

Il faut sortir de l’union européenne : Article 49 A1.

Castelin Michel-13600 La Ciotat- 12dec09- 0442089300

Écrit par : castelin michel | 13 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.