Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 décembre 2010

" Pour tracer avec République Solidaire un chemin collectif "

 

  

"Chers amis,

 

En cette fin d’année, je veux souhaiter à chacune et chacun d’entre vous, Français de métropole, d’Outre-mer ou de l’étranger, le meilleur pour vous-mêmes et vos proches.

 

Je pense particulièrement à ceux qui sont seuls, dans la peine ou confrontés à des épreuves. Je pense bien sûr à la souffrance de nos otages. Je pense également à nos soldats en Afghanistan, en Afrique ou au Moyen Orient, contraints de vivre cette fin d’année éloignés de leurs familles.

 

Après une année 2010 difficile, regardons ensemble vers l’avenir, avec une même conviction forte. Face au choc de la mondialisation, face à la stagnation de nos économies, nous ne pouvons plus nous contenter de rustines, de rafistolages ou de demi-réformes. Nous avons besoin d’une nouvelle vision pour retrouver à la fois la protection et l’ambition qui nous font défaut aujourd’hui.

 

Avec République Solidaire, nous voulons que chacun puisse reprendre en main son destin. Cassons les engrenages qui mènent à la précarité, à l’échec, à la solitude. Accompagnons chaque Français tout au long de sa vie en offrant à chacun la chance, la confiance et la reconnaissance qu’il mérite.

 

En 2011, menons ensemble la bataille du projet.

 

J’en appelle aujourd’hui à une refondation.

 

Et d’abord à une refondation républicaine. Il y a urgence à remettre les principes républicains au cœur de notre vie collective. Il y a urgence à rétablir l’autorité de l’Etat dans un monde où tout contribue à l’affaiblir. Il y a urgence surtout à rétablir le lien entre le peuple et ceux qui veulent le représenter, en garantissant par tous les moyens l’exemplarité, la transparence, l’exigence républicaine.

 

J’en appelle aussi à une refondation sociale. Nous constatons chaque jour que les inégalités se creusent, que la précarité et la peur du déclassement gagnent du terrain. Quelle est la promesse de justice d’une société où travailler dur et être intègre ne suffisent pas à offrir une vie décente ? Agissons donc enfin pour réguler les écarts de salaire. Quelle est l’humanité d’une société qui laisse tant d’hommes et de femmes sombrer dans l’exclusion ? Sachons ainsi revoir notre conception de l’hébergement d’urgence. Inspirons-nous de l’expérience de ces associations, comme les « Enfants du Canal », qui apportent la reconnaissance de la liberté et de la responsabilité pour un retour progressif des sans-abris à l’autonomie.

 

Enfin, j’en appelle à une refondation économique. Face à la mondialisation, nous sommes sur la défensive. Il n’y a pas de raison à cela. Nous avons des atouts, des savoir-faire, des ressources formidables. Accordons-nous sur une véritable ambition de réindustrialisation et de compétitivité. J’ai entendu partout les difficultés des entrepreneurs et patrons de PME qui sont le fer de lance de notre économie. Incitons-les à se regrouper, resserrons leurs liens avec les grandes entreprises pour un meilleur accès aux financements et à l’exportation.

 

Cette tâche immense nous engage tous. Voilà notre mission à République Solidaire. Nous pouvons être fiers du travail accompli. En quelques mois nous avons créé un mouvement de rassemblement, totalement indépendant, fédérant les énergies de plus de vingt mille adhérents et sympathisants, de bénévoles qui se dévouent sans compter, de responsables de fédérations qui font vivre le mouvement au quotidien. J’ai pu mesurer sur le terrain cette attente lors de mes rencontres : avec des mères de famille, des jeunes, des associations qui m’ont parlé de leurs espoirs pour leurs quartiers ; avec des agriculteurs déterminés malgré leurs difficultés à aller de l’avant ; avec des lycéens et des étudiants, qui constituent la relève d’une nouvelle génération de citoyens. Je sais qu’ils peuvent faire la différence, si on leur fait confiance. Et la première des confiances, c’est de leur donner une perspective d’emploi.

 

Dans la nouvelle année, vous pourrez compter sur moi, comme je sais pouvoir compter sur vous, pour que, dès le printemps 2011, nous soyons en ordre de marche pour préparer l’alternative de 2012.

 

A travers les épreuves et les difficultés, j’ai acquis une expérience et fortifié une conviction que je veux mettre au service des Français. Face aux épreuves, notre peuple ne renonce pas. Je ne renoncerai pas non plus à le défendre.

 

Chaque jour vous me le dites, chaque jour les Français nous le montrent : des solutions sont là, à portée de main et du bon sens commun. A nous d’être à la hauteur d’une espérance collective. Je sais que République Solidaire répondra présent.

 

Je vous invite donc à participer à ce projet de refondation pour proposer cette alternative si nécessaire à notre pays en apportant votre expérience, votre réflexion, pour tracer avec République Solidaire un chemin collectif. Je vous invite tous à porter un projet, porter une vision, porter une exigence. Voilà notre feuille de route : écouter, mobiliser, convaincre toujours plus de Français en vue du grand rendez-vous de 2012.

 

Bonne année à toutes et à tous, et merci."

Les commentaires sont fermés.