Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 novembre 2011

Cher Dominique,

Bureau Gl de Gaulle - Fondation De Gaulle - Paris.JPG

"Je suis inquiet. C’est la raison pour laquelle je vous écris"; inquiet depuis plusieurs mois déjà, plus particulièrement depuis hier. Et votre blog de ce soir n’est pas de nature à me rassurer, malgré son intitulé…

Mais "L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !", au moins jusqu’à la mi-décembre, date à laquelle, avez-vous dit, vous direz si oui ou non vous serez candidat à l’élection présidentielle de 2012.

Sachez-le, "Dominique de Villepin n’est pas seul ! Il n’est pas seul ! Il n’est pas seul !" Les maigres troupes de votre mouvement ne reflètent en rien la majorité silencieuse (un vaste Empire…) qui ne s’exprime depuis des années qu’à travers des votes protestataires ou s’abstient. Une majorité qui attend, comme vous le dites si bien, autre chose que "de petits projets contre de petits projets, de petites idées contre de petites idées, de petits intérêts contre de petits intérêts".

Je suis inquiet donc. Parce qu’hier soir vous avez parlé de votre projet au passé, expliqué que le rassemblement ne passait pas nécessairement par vous, parlé pour la nième fois d’un 7 mai qui serait plus important que le 6, et bien évidemment pas répondu à la question essentielle de Farida Setiti: "peut-on rassembler sans être candidat ?"

Inquiet de cet horizon de la mi-décembre, veille de la trêve des confiseurs à laquelle succédera de longues semaines de vœux pour l’année… 2012, et les suivantes. Le temps de faire oublier votre renoncement ? Déjà en 2006 vous aviez jeté l’éponge au crépuscule de l’année, dans des conditions certes nettement moins favorables…

Inquiet toujours lorsque vous écrivez ce soir "La question n’est en effet pas de savoir qui sera élu président ou si c’est un quinquennat de gauche ou de droite qui se profile. Ces questions sont bien loin de nous."

Mais l’espérance est toujours présente.

Certes, rien ne vous a été épargné depuis 2005: les trahisons dans votre propre camp lorsque vous étiez à Matignon, les épreuves judiciaires, personnelles… Et rien ne vous sera épargné si vous vous déclarez ! Souvenez-vous, toutes proportions gardées et même si la guerre "n’est" aujourd’hui qu’économique et politique, que le général de Gaulle a été condamné à la perte de nationalité puis à mort en 1940.

Certes, vous êtes sans doute freiné par l’état dans lequel se trouve le mouvement politique que vous avez fondé il y a un peu plus d’un an. Dédaignant le jeu politicien et refusant de vous y mêler, vous n’avez sans doute pas confié les rennes aux bonnes personnes, lesquelles ont osé vous faire traverser une pelouse déserte le 19 juin dernier, brisant l’essai du rassemblement à la Maison de l’Amérique Latine du 27 octobre 2009, pourtant transformé le 19 juin 2010 à la halle Freyssinet… Souvenez-vous cependant que le général de Gaulle est revenu au pouvoir en 1958 alors que le Rassemblement du Peuple Français (qui comptait 500 000 adhérents en 1948 après un an d’existence…) était moribond.

Alors que dire ? "Faites simple. Allez à l’essentiel. Touchez les cœurs et réveillez les esprits", comme vous le conseilliez le 2 juin dernier au président de la République dans votre premier blog.

"Il y a aujourd’hui un choix à faire, pour chaque homme, pour chaque citoyen, pour chaque responsable politique" ajoutiez-vous.

"Pour chaque responsable politique"… Assumez donc aujourd’hui les choix, les discours, les écrits que vous avez faits depuis 2007. Les femmes, les hommes, les électrices, les électeurs, tous les citoyens vous suivront.

Parce que l’union nationale que vous appelez de vos vœux ne peut se faire que sous l’impulsion d’un président élu sur ce thème (et surtout pas comme en 1988 où François Mitterrand avait été contraint à des débauchages pour conforter une majorité incertaine issue des élections législatives), parce que vous vous revendiquez gaulliste et par conséquent attaché à une constitution – bien que vidée de sa substance par l’adoption du quinquennat – qui fait de l’élection présidentielle la mère de toute les batailles électorales,

VOUS DEVEZ ETRE CANDIDAT !

Avec mon plus fidèle soutien.

Commentaires

Cher Dominique,

Nous Français,nous Villepeniste,nous Gaullistes,nous adhérents et responsables République Solidaire,nous vous demandons,nous vous exhortons a vous présenter aux prochaines élections présidentielle,en Avril et Mai 2012,seul votre projet,notre projet de rassemblement d'union nationale,comme c'est toujours efforcé à faire le Général Charles DE GAULLE,le plus grand des Français,mais aussi comme vous D.DE VILLEPIN,le préconiser à nos concitoyens,à nos Hommes et Femmes politique de tous bords,depuis 4 ans,nous devons aussi faire la grande refondation citoyenne que vous défendez,que nous défendons dans votre vision politique et ce malgré la crise actuelle particulièrement injuste,nous dirons même,surtout à cause de la crise mondial, amplifié par la politique désastreuse,mené actuellement par le gouvernement de n.sarkozy,nous devons rassembler autant que possible,toutes les forces dynamiques,toutes les compétences,de la gauche,à la droite,en passant par le centre,qui font la grandeur de notre Nation...Et cela Dominique,seul vous en êtes capable,ce rassemblement qui sauvera notre République,la V république de 1958, la république du Général De GAULLE,la république de tous les Français,c'est pour cela Dominique que nous souhaitons très fort votre engagement,dans cette campagne,ou ce jouera l'avenir de la France,notre avenir...

S'il vous plait Dominique,fait cela,menez ce combat,incarnez cette chance pour la France, comme l'a fait le Général Charles DE GAULLE,a travers son appel du 18 juin 1940,qui a précédé la résistance depuis Londres et d'Alger et qui a vu suivre ces 5 ans de combats sur tous les fronts,même contre l’impérialisme de l'alliés Américains et Anglais et puis la démission de 1946 et les 12 ans de traversé du désert jusqu'en 1958,puis enfin la reprise de la gestion de notre pays,jusqu'en 1969,comme le Général,vous D.DE VILLEPIN vous devez prendre en mains le destin de ce vieux pays qu'est la France et reprendre le flambeau laissé par Charles DE GAULLE en 1969...

S'il Vous Plait,Redonnez toutes ses chances et sa grandeur à la France des LUMIÈRES,au pays des droits de l'homme,à notre France,cher Dominique!

Nous vous soutiendrons et vous suivrons dans vos combats...

Amitiés Gaulliste et Solidaire!

Bachir CHEKINI,Vigneux sur Seine,Essonne 91...

Écrit par : Bachir CHEKINI | 29 novembre 2011

j'ai été un des premiers a le soutenir et avec ma force je l'ai poussé et aussi soutenue, de part mon rang et mes facultés j'en ai fait de même, je suis non seulement déçus, mais un peut de moi a été insulté, je pense qu'il ne vaut pas la peine que l'on sacrifie son énergie et son temps, je ne renouvelle plus et pas mon adhésion, s'il ne sait pas ou il va c'est dommage pour lui,
je suis fils de résistant, ma jeunesse je l'ai passer a l'UJP, comme secrétaire départemental et délégué national des jeunes travailleurs, j"ai participé et j'ai ete comme president du comité de soutien de Chaban un acteur dans les projets alors j'en ai assez..

Écrit par : MEYER | 30 novembre 2011

DDV dont j'ai toujours considéré qu'il avait déjà une élection de retard en 2007 ne sera donc probablement pas candidat en 2012.

Déçue? Comment ne pas l'être!
Désanchantée? Certainement pas!

Comme hier, je le soutiendrai demain ...ou après-demain car il incarne le modèle de societé auquel je souscris mais qu' il est le seul à pouvoir mener.
S'il renonçait à cette présidentielle, alchimie d'une rencontre entre un homme ou une femme, et le peuple, je ne cautionnerai pas de quelconques alliances qui me sembleraient "contre-nature". Même pour DDV je ne le pourrai pas.

L'homme a certes traversé des épreuves. Nous les avons traversées avec lui. Comme J.Chirac lorsque nous engageons un combat nous n'imaginons pas que nous puissions le perdre!
Cher DDV, chers amis villepinistes ( comme aux plus belles heures de Villepincom) c'est la nuit qu'il est bon de croire à la lumière!
Si DDV renonce alors le gaullisme sera vraiment mort avec De Gaulle!

Écrit par : Betty | 30 novembre 2011

Elle est touchante votre lettre mais un peu désespérante.Pour ma part je suis comme vous, je pense que c'est l'un des rares homme politique en France à "tenir la route"(malgré ses dernières prises de position en faveur du fédéralisme pour lesquelles je ne suis pas convaincue et pourtant je ne suis pas dogmatique car je ne considère pas le "néogaullisme" comme un mimétisme). C'est quelqu'un d'envergure et ces dernières années le prouvent davantage, il est vrai qu'elles ont été difficiles mais malgré tous ces boulets qu'on lui a mis au pieds il a continué à être dans la course.On ne sait pas s'il s'engagera en 2012 mais c'est une homme politique "jeune" et les problèmes ne seront pas terminés en 2012.J'ai toujours cru en ce personnage politique car c'est l'un des rares lorsqu'on l'écoute qui rend la politique vivante et je ne pense pas le voir s'effacer avec ou sans 2012...c'est vrai qu'on voit les médias comme des "charognards" roder (c'est leur boulot) mais il est en moins mauvaise posture qu'il y a 4 ans alors laissons le juger des circonstances.

Écrit par : FH | 30 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.