Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 janvier 2008

La « petite phrase » du jour…

Un parlementaire de l’UMP s’exprimait ce matin dans la presse sur le mouvement organisé hier par les chauffeurs de taxis suite à la publication du rapport Attali (rapport attali.pdf).

 

6e67d0763ce23079ee015efb1df3f471.jpgEn fait, on ne sait pas très bien qui du député ou du militant était interviewé, puisqu’il jugeait ainsi celui qui a présidé la commission pour la libération de la croissance française: «c’est un socialiste. C’est pas un gars de chez nous, quand même». Cela suffit à imaginer l’objectivité avec laquelle il aura abordé la lecture du rapport…

 

Les résolutions 210 et 211 du document remis par l’ancien sherpa de François Mitterrand sont effectivement très contestables (et ce ne sont pas les seules), mais ce n’est pas parce que  Jacques Attali est socialiste (notons au passage qu’il n’a jamais été adhérent du parti), ni parce que le candidat (aujourd’hui Président de la République) a promis tout et n’importe quoi pour emménager Faubourg St Honoré qu’il faut adopter le même comportement.

 

Ce n’est pas en poursuivant tel ou tel intérêt catégoriel, en tentant de séduire tel ou tel revanchard, ni en plongeant dans le grand bassin du communautarisme que notre député, par ailleurs candidat aux municipales, arrivera à surmonter le handicap qui semble être le sien pour les élections de mars prochain.

 

Comprend qui peut...

27 janvier 2008

Vive le service public !

b4b42eebf97fb1d2b58f66fdf8a2e9e9.jpgFrance 3 nous a permis aujourd’hui de suivre la très belle finale de l’Open d’Australie opposant le Français Jo-Wilfried Tsonga à Novak Djokovic. Même si le 38ème joueur mondial s’est logiquement incliné devant le N°3, il aura joué un très beau match, après avoir battu, en demi-finale et en seulement 3 manches, Rafael Nadal.

 

France 3 a donc pris le risque de modifier ses programmes, et de peut-être perdre une part de l’audience qu’elle réalise habituellement le dimanche matin, même si le créneau n’est pas stratégique. C’est aussi cela le service public, au-delà du fait de savoir s’il doit ou non se passer de recettes publicitaires, sujet qui mérite une réflexion approfondie, sans précipitation excessive.

 

Mais la spécificité de France 3, c’est avant tout la région, et il semblerait que des négociations soient en cours afin de transférer l’ensemble de l’information régionale à la PQR, la Presse Quotidienne Régionale.

 

En d’autres termes, il s’agirait de confier l’activité essentielle de France 3 à des sociétés d’économie mixte, de créer des chaines régionales (13 si l’on conserve le schéma actuel, un peu moins si l’on tient compte de la concentration capitalistique de la PQR, 22 si l’on se calque sur les régions administratives), et de permettre à l’Etat de se débarrasser en toute discrétion de France 3 sans réellement parler de privatisation.

 

fa26dfddc54c32ee134b46ba34316d46.jpgIl s’agirait surtout d’un pas supplémentaire en direction d’une information toujours un peu plus uniforme, aseptisée, et parfois orientée pour plaire (ou au moins ne pas déplaire) à un actionnaire de référence et/ou à ses amis.