Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 juin 2007

Fillon II

Le deuxième gouvernement de François Fillon a été nommé ce midi.

Pour 670 voix, Alain Juppé n’en fait pas partie. Il aurait pu jouer la facilité en changeant de circonscription et en se présentant sur la première de Gironde, comme d’autres n’ont pas hésité à le faire (notamment dans l’Hérault). Il a préféré l’honnêteté et la cohérence.

medium_070619_juppe-borloo.jpgJe n’ai jamais été un fervent supporter d’Alain Juppé, notamment lorsqu’il dirigeait le RPR, puis le premier gouvernement de Jacques Chirac, mais pour ce ministère de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables, c’était vraiment la bonne personne, au bon endroit et au bon moment. Nicolas Sarkozy, qui se veut le champion de la rupture avec l’ordre établi, aurait pu le maintenir à son poste.

Ce départ fera au moins un heureux en libérant une place au gouvernement. Michel Barnier pourra enfin achever la digestion de son éviction de 1995… Et ne doutons pas que Jean-Louis Borloo (co-fondateur de Génération Ecologie) saura parfaitement assumer la fonction, avec l’aide de Nathalie Kosciusko-Morizet, grande spécialiste des questions d’environnement.

Comme annoncé, l’ouverture à gauche se poursuit avec l’arrivée de Jean-Marie Bockel. Notons que ce dernier, tout comme son collègue Jouyet, sera sous les ordres de Bernard Kouchner aux Affaires Etrangères, et donc surveillé de près par l’Elysée.

Ouverture aussi vers le «nouveau» centre. Valérie Létard et André Santini font partie de la nouvelle équipe. Les libéraux ne sont pas oubliés avec Hervé Novelli, ni les fidèles (Christian Estrosi). Luc Chatel et Alain Marleix sont récompensés pour leur travail au sein de l’UMP. Et puis, il y a les «médiatiques»: Laurent Wauquiez, Fadela Amara, Rama Yade, ou encore Bernard Laporte.

La parité, même si elle est maintenue parmi les ministres, ne semble pas devoir s’appliquer aux secrétaires d’Etat.

Au total, un effectif plus important qu’au sein du gouvernement de Dominique de Villepin, alors que l’Elysée compte déjà 30% de conseillers en plus que du temps de Jacques Chirac.

Sans doute une autre façon de faire de la politique…

18 juin 2007

Petits meurtres entre ennemis

Le Premier Ministre (sur ordre ???) a fixé une règle: on ne peut être membre du gouvernement sans avoir obtenu la légitimité du suffrage universel.

medium_070617_juppe.jpgAinsi, Alain Juppé devra vraisemblablement quitter son ministère.

Bernard Kouchner (battu trois fois aux législatives…), Brice Hortefeux, Christine Lagarde, Roger Karoutchi, Eric Besson, Jean-Pierre Jouillet et quelques autres devront donc en faire autant…