Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18 octobre 2009

« Un chemin, et peut-être un jour un exemple »

Dominique de Villepin est intervenu cette semaine devant les étudiants de l’EDHEC de Lille.


 

 

Revenant sur la création du Club Villepin, il a redit la nécessité du rassemblement après avoir rappelé qu’il n’avait jamais eu aucun goût pour la vie partisane, pour la vie des partis politiques, et avant de préciser qu’il s’exprimait libre de toute attache partisane et de toute attache idéologique, avec pour seul objectif de défendre une certaine vision de la France.

 

 

Dominique de Villepin s’inscrit ainsi dans la plus pure tradition de la Vème République qui veut que l’élection présidentielle soit la rencontre d’un homme avec le peuple, et les Français ne s’y trompent pas.

 

 

Ainsi, dans le baromètre Paris-Match de fin septembre, et alors que le procès Clearstream venait de débuter, l’ancien Premier Ministre bénéficiait d’une côte de popularité de 57 % chez les 25-34 ans, 53% chez les ouvriers, et 59% chez les électeurs du MoDem.

 

 

Le Club Villepin a pour but de rassembler les citoyens qui veulent soutenir l'action de Dominique de Villepin. Il a par là même vocation à renforcer les valeurs républicaines, rechercher les voies d'un nouvel équilibre institutionnel, affirmer l'impératif de réformes portées par l'exigence de justice sociale, enfin encourager le rayonnement de notre pays dans le souci de son indépendance. (Art. 2 des statuts)

 

 

L’association enregistre chaque jour de nouvelles adhésions qui viennent conforter la démarche. Chacun des membres, quel que soit son passé politique, qu’il ait eu ou non un engagement auparavant, contribuera à l’élargissement du chemin en boulevard, fera que le ruisseau deviendra fleuve et l’exemple une évidence.

 

 

Ensemble, soutenons Dominique de Villepin.

 

 

 L’intégralité de la conférence de Dominique de Villepin:

 

15 octobre 2009

« Beaucoup de ruisseaux mèneront à un grand fleuve »

Nicolas DUPONT-AIGNAN était l’invité virtuel du Club Villepin, répondant aux questions des internautes de VillepinCom.

 

 

 

 

 « Etre gaulliste aujourd’hui, ce n’est pas une nostalgie, c’est une morale de l’action ». C’est ainsi que le député de l’Essonne et maire de Yerres a débuté son propos.

 

« On ne pourra pas continuer comme ça, (…) je suis absolument convaincu que cette présidence va dans le mur, (…) il faut bâtir une alternative politique pour 2012 », a-t-il poursuivi, ajoutant qu’il est « convaincu que Dominique de Villepin a un rôle considérable à jouer », et que le « procès politique » qu’il affronte en ce moment est « une honte pour la France ».

 

La conclusion devient alors une évidence, « tous les hommes de bonne volonté doivent se renforcer, s’épauler, travailler ensemble ».