Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 février 2009

Après un mercredi +, un DIMANCHE +++

Dominique de Villepin sera l’invité d’Anne-Sophie Lapix le 22 février dans son émission Dimanche +, sur Canal à 12h50.

090219 Anne-Sophie Lapix.jpgSans doute l’occasion pour l’ancien Premier Ministre de commenter le mini-plan annoncé hier soir, qui n’est une nouvelle fois qu’une accumulation de mesurettes plus destinées à tenter de calmer la grogne et l’inquiétude légitimes de certains qu’à véritablement réformer le pays.

Une rumeur court selon laquelle une enveloppe de 10 milliards aurait été provisionnée pour « le social », mais qu’elle ne sera débloquée que progressivement, sans doute au rythme de la contestation des uns ou des autres…

A quand des dépenses efficaces ? A quand un véritable contrat avec les Français sur les sujets essentiels qui les préoccupent ? A quand une prise en compte globale de la société dépassant, même s’ils sont parfois compréhensibles, les intérêts catégoriels ? A quand une vision du pays ayant un horizon un peu plus lointain que 2012 ?

Et la rupture ? B..... !

17 février 2009

OTAN en emporte le vent

Le 14 février 2003, Dominique de Villepin exprimait les réserves de la France face au recours à la guerre en Irak devant le conseil de sécurité de l’ONU (cf. post précédent).

Aujourd’hui, à la veille du retour plein et entier de notre pays dans l’OTAN, Jean-Pierre GRAND, député de l’Hérault, souhaite que Dominique de Villepin puisse s’exprimer devant le groupe UMP à l’Assemblée Nationale:

JPG1.jpg« Il convient, plus que jamais, de rappeler cette date du 14 février 2003, avec d'autant plus de force que notre pays est à la veille d'un retour dans le commandement intégré de l'OTAN avec tous les risques que cela comporte et en particulier d'affaiblir la voix et la place si particulières de la France. J'ai demandé que Dominique de Villepin puisse faire connaitre aux députés du groupe UMP sa vision et son analyse en s'exprimant devant notre groupe un mardi matin prochain. Si cela n'est pas facilité, avec mes amis, nous organiserons une réunion, toujours à l'Assemblée Nationale pour la force du symbole, mais ouverte à tous les parlementaires de tous les groupes et à la presse. (...) De plus j'estime indispensable, je ne suis pas le seul, que dans cette affaire le parlement se prononce par un vote secret. Le groupe socialiste de l'Assemblée et du Sénat ont demandé que le Premier Ministre engage, dans cette affaire, sa responsabilité. Quelle erreur politique ! Si tel était le cas aucun député UMP ne censurerait le Gouvernement. Aucun d'entre nous ne souhaite en effet rajouter à la crise monétaire, économique et sociale une crise politique. La presse et l'opinion publique considèreront alors que notre majorité parlementaire est unanimement favorable au retour plein et entier de la France dans l'OTAN. Ce qui est naturellement faux. De plus cette nouvelle politique étrangère de la France est d'inspiration entièrement élyséenne ; censurer le Premier Ministre n'aurait donc aucun sens. » - Jean-Pierre GRAND, Député de l’Hérault.