Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 mai 2008

Il viendra…, peut-être…

Les députés ont adopté l’article de la loi de révision constitutionnelle permettant au Président de la République d’intervenir devant le congrès.

 

a2a4e6f3db24ebc2c7fff16a6ab4d381.jpgLe Chef de l’Etat pourra donc lire, lorsqu’il le jugera nécessaire, devant les députés et sénateurs réunis en Congrès, un discours (sur l’état de la France ?) qu’il n’aura pas écrit, plutôt que celui-ci ne soit lu par les présidents de l’Assemblée ou du Sénat.

 

Le premier qui sera en mesure de nous expliquer la différence, au-delà du fait que l’on autorisera peut-être députés et sénateurs à rester assis pour écouter le Chef de l’Etat à Versailles, méritera une médaille, peut-être même la Légion d’Honneur.

 

Le Président de la République « himself », lorsqu’on lui demande pourquoi il souhaite s’exprimer devant les parlementaires, ne trouve généralement rien d’autre à répondre que « pourquoi pas »…

 

Cette mesure, si elle portera (comme l’adoption du quinquennat) un nouveau coup symbolique (pour l’instant…) à la cohérence de la Constitution de la Vème République et à la séparation des pouvoirs exécutifs et législatifs, n’apportera rien, absolument rien, à la modernisation de nos institutions, à moins que dans l’esprit de ses auteurs il ne s’agisse que d’une étape vers une évolution plus profonde de notre régime, tout comme la limitation du nombre de mandats présidentiels à deux et la reconnaissance de communautarismes divers et variés, y-compris linguistiques.

 

Understood ?

Présence et actualité du gaullisme

Non, ce n’est pas une erreur, le gaullisme est plus que jamais d’actualité, ce qui n’empêche pas l’association Présence et Action du Gaullisme d’organiser samedi 7 juin prochain à Castelnau-le-Lez, sous la présidence de Bernard Debré, le XIIIème forum du gaullisme.

 

392e48f62e796c595fc3bb7044087a98.jpg

 

 

N’hésitez-pas à cliquer sur l’image et à imprimer le document pour obtenir toutes les informations nécessaires sur cette journée.

 

L’accès au colloque, indépendant de toute appartenance à un parti ou mouvement politique, est libre et gratuit, ouvert à tous.

 

Ceux qui souhaiteront réserver une chambre d’hôtel ou participer au déjeuner devront adresser leur règlement avant le 31 mai.