Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 mars 2008

Et la participation ?

Soucis informatiques aidant, le record historique d’abstention aux municipales sous la Vème République sera passé presqu’inaperçu.

 

Alors que le Président de la République se félicitait de la participation des 22 avril et 6 mai derniers, y voyant un regain d’intérêt des Français pour la chose publique, il n’hésite pas aujourd’hui à expliquer que l’abstention est le signe d’une adhésion à son action, estimant implicitement (alors que l’UMP lance un appel aux abstentionnistes pour limiter la casse) que si les électeurs ne se sont pas déplacés, c’est qu’ils estiment que tout va bien !!! Dans le même temps, le chef de l’Etat applaudit le score médiocre réalisé par le Front National.

 

ef6bee31e88a690a19876ef628892d98.jpgQue l’extrême droite disparaisse du paysage politique ne peut-être qu’une bonne chose pour la démocratie, sauf si, après avoir été bernée aux présidentielles par celui qu’elle a largement contribué à porter à la tête de l’Etat, elle ne se réfugie que temporairement dans l’abstention en attendant un nouveau leader, qui sera sans doute encore plus radical que le vieillissant Le Pen.

 

François Léotard vient de publier un pamphlet intitulé «ça Va Mal Finir». Il paraitra en avril un ouvrage ayant pour titre «Il Doit Partir»…

 

Espérons au moins que, 40 ans après les évènements qu’ont vécus la majorité de ceux qui sont aujourd’hui au pouvoir, nous échapperons à un «Mai 2008»…

Politique 1 – Com’ 0

Si dans la majorité de nos 36 000 communes les électeurs se sont prononcés en fonction de considérations strictement locales, les villes dans lesquelles étaient engagées des personnalités méritent d’être observées sous un angle différent, l’élection prenant alors une inévitable dimension nationale.

 

Ainsi, chacun aura noté les scores excellents réalisés par Michèle Alliot-Marie, François Baroin, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Pierre Grand , Alain Juppé, Hervé Mariton, Georges Tron et d’autres.

 

A l’inverse, certains n’ont pas réalisé le score escompté ou sont dans une situation délicate. C’est le cas, par exemple, de Christian Estrosi, Nadine Morano, Rama Yade, ou encore Jean-Marie Bockel. A Paris, Rachida Dati devra affronter un deuxième tour dans le très chic 7ème arrondissement, et Pierre Lellouche ne sera certainement pas Maire du 8ème … Aux cantonales, un certain Jean S., bien qu’élu, a réalisé un score historiquement faible sur Neuilly-sud !

 

Nous avons, à l’issue de ce premier tour, la confirmation que la Com’ est à la politique ce que le faire savoir est au savoir faire, qu’il ne faut surtout jamais confondre la fin et les moyens.