Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 octobre 2009

Enfant Prodig(u)e, Adoubé et Désigné

« Tout ce qui donne en pâture une personne, sans fondement, de façon excessive, ce n’est jamais bien ».

A entendre le président de la République prononcer ces quelques mots hier et alors que les plaidoiries dans le procès Clearstream viennent de débuter par celles des parties civiles, on pouvait croire un instant que Nicolas Sarkozy avait changé de stratégie, et finalement décidé de prendre la défense de Dominique de Villepin.

Renseignements pris, il s’agissait en fait de défendre l’indéfendable, pendant que le principal intéressé, Jean, fonçait chez le coiffeur et choisissait une très académique paire de lunettes, histoire de se vieillir un peu avant le JT de France 3. En même temps, une deuxième année de droit à 27 ans, ça fait pas forcément plus sérieux…

091014 jardin acclimatation.jpg

Quand un célèbre héritier, Bernard Debré, est gêné par la situation, que son homologue Olivier Dassault va jusqu’à demander au « fils de… » de renoncer au poste, et quand les Jeunes Pop’ des Hauts-de-Seine signent la pétition contre son accession à la tête de l’EPAD et viennent s’en vanter sur les ondes d’Europe 1, on se dit que l’affaire ne se résume peut-être pas à une manœuvre politicienne orchestrée par une opposition qui ne sait vraiment plus quoi inventer pour faire parler d’elle.

Quand Patrick Balkany nous explique au cœur de l’Assemblée Nationale que Jean Sarkozy a les 300 000 militants de l’UMP derrière lui et que, le même jour, le chef de l’Etat évoque « la fin des privilèges de la naissance », précisant que désormais « c’est de l'école que sortiront les élites et pas de la naissance », que « ce qui compte en France pour réussir, ce n’est plus d’être bien né, c’est travailler dur et avoir fait la preuve par ses études et par son travail de sa valeur », et même s’il a l’honnêteté d’indiquer que ces paroles ne sont pas de lui, on commence véritablement à rire.

Espérons au moins que Nicolas Sarkozy saura en tirer toutes les conséquences, et que ce n’est qu’après mûre réflexion qu’il nommera Louis à la direction du Jardin d’Acclimatation, même si, vivant à New York, ce dernier ferait sans doute un excellent ambassadeur de France à l’ONU. A moins qu’il ne remplace le consul général de France à Los Angeles, un certain… David Martinon... de Neuilly…

12 octobre 2009

La Défense ou la défense ?

On savait que le président de la République avait une lecture tout à fait personnelle de notre Constitution, il ne faudrait pas que cela tourne à la confusion, encore moins à la dérision.

091012 la défense.jpgIl semblerait qu’au prétexte d’avoir sacrifié tout ou partie de son domaine réservé à l’OTAN, le chef de l’Etat souhaite se venger sur le quartier homonyme des Hauts-de-Seine, et placer le département le plus riche de France sous tutelle familiale.

Chacun se souvient de Jean-Christophe Mitterrand propulsé conseiller du président pour les affaires africaines, qui s’est finalement cantonné à faire des affaires en Afrique.

Ainsi, après celui de « Papamadi », on pourrait bien assister au sacre de « Papamafait »… conseiller général, président de groupe, président de l’EPAD... Espérons au moins que ce dernier trouvera le temps d’achever ses études de droit, et ne finira pas du même côté de la barre que son illustre prédécesseur.

Mais faisons confiance à l’élite de l’UMP: après Dominique Paillé qui n’a pas hésité vendredi à nous expliquer que Nicolas Sarkozy aurait fait un bien meilleur prix Nobel de la paix que Barack Obama, l’excellent Patrick Balkany nous assure aujourd’hui que Jean a encore plus de talent que Nicolas au même âge. Soit, mais il serait tout de même prudent d’attendre l’avis de Frédéric Lefebvre pour nous forger une opinion définitive...

Heureusement, il y a encore dans ce pays quelques hommes politiques responsables et dignes de ce nom. Et il n’est pas nécessaire de partager les convictions de Jean-Luc Mélenchon pour saluer son intervention au Grand Rendez-vous d’Europe 1 hier, au cours de laquelle il a déclaré que si le Nobel de la paix avait dû être décerné à un Français, Jacques Chirac aurait sans doute été le plus méritant pour avoir, en 2003 et par la voix de Dominique de Villepin, refusé l’engagement de la France dans le conflit irakien.

De la défense à la défense, en passant par La Défense…