Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 juin 2009

Star Ac’ ou Nouvelle Star ?

Ce qui devait arriver arriva (cf. post du 4 juin 2009 - Une campagne européenne surréaliste…).

L’UMP, qui ressemble plus aujourd’hui à un fan club sarkosyste qu’à un véritable parti politique, a recueilli 4.8 millions de suffrages, soit 27.87 % de ceux exprimés. Pas mal, sans surprise, mais c’est tout de même plus de 6.5 millions d’électeurs en moins que les quelques 11.5 millions que Nicolas Sarkozy était parvenu à séduire au premier tour de 2007, ce dernier s’étant vanté au passage d’avoir réconcilié les Français avec les urnes (60% d’abstentions le 7 juin, 81% chez les 18-34 ans !)…

090609 staracnlestar.JPGFrançois Bayrou a quant à lui retrouvé les scores habituels de l’ex-UDF, augmentés de quelques déçus de droite ou de gauche, mais plombés par son débat de jeudi dernier face à Dany. L’homme du Béarn n’a semble-t-il pas encore compris que 2007 était un accident, et aurait dû se tourner vers son score de 2002 pour mesurer ce qu’il représente réellement. Ceci n’entame cependant en rien ses chances pour 2012 compte tenu du délabrement du PS et du fait que parmi les nouvelles stars écolo, aucune ne sera en mesure de proposer une alternative crédible au Président sortant.

Le PS, compte tenu de son état, ne s’en sort pas si mal, et la gauche en général (PS, Front de Gauche et Europe Ecologie) réalise tout de même près de 39 %.

Il serait cependant hasardeux de résumer le vote Europe Ecologie à des déçus du PS qui trouvaient Mélenchon trop à gauche, ce qu’il conviendrait par ailleurs de relativiser au regard du passé de Daniel Cohn-Bendit.

Les Verts ont en fait essentiellement eu le génie de réaliser un casting digne des « meilleures » émissions de téléréalité, tendance bobo: Daniel Cohn-Bendit (représentant le vieux rêve révolutionnaire), José Bové (spécialiste es-lutte anti-malbouffe), et Eva Joly (symbole de la lutte anti-corruption).

Pendant ce temps, on nous a annoncé dès lundi que le service (encore ?) public de La Poste renoncera prochainement à la distribution du courrier en J+1, et que l’ultralibéral pro-américain José Manuel Barroso devrait être reconduit à la tête de la Commission Européenne…

05 juin 2009

Gaulliste et républicain

Le débat d’hier soir sur France 2 dont Nicolas Dupont-Aignan a été exclu (ce n’est peut-être finalement pas plus mal…) a reflété à merveille le niveau de la campagne pour le scrutin de dimanche.

Nous avons maintenant confirmation que la confrontation des idées a été retardée au maximum tout simplement parce qu’elles sont inexistantes.

090605 proffoi.jpgEt si c’est Bayrou et Cohn-Bendit qui se sont particulièrement illustrés hier soir, les autres ne sont pas en reste. Le meeting commun de Martine et Ségo était d’un ridicule absolu, tout comme le défilé de mode (le glamour en moins…) organisé hier soir par l’UMP porte de Versailles.

Ainsi, les gens de gauche animés encore de quelques convictions ne pourront certainement qu’apporter leur suffrage au Front de Gauche de Jean-Luc Mélenchon, plutôt qu'à des listes écolo-people ou à un NPA dont l'Elysée souhaietait se servir pour affaiblir le PS, comme la gauche avait utilisé le Front National en son temps.

Quant au gaullistes et aux républicains des deux rives, ils se reporteront à l’évidence sur les listes présentées par Nicolas Dupont-Aignan, qui a fait une campagne remarquable de sincérité sur le terrain, et qui est le seul à avoir formulé des propositions concrètes et crédibles pour une autre Europe.